Le CBD ou cannabidiol est-il addictif ?

Très souvent, on a tendance à confondre le terme cannabis, THC et cannabidiol. En effet, le second se différencie par ses avantages sur la santé et son application dans le domaine de la médecine. Le CBD est l’une des substances actives les plus utilisées en termes de cannabinoïdes. C’est le plus sollicité des patients qui s’en servent pour tempérer douleurs, angoisses, inflammations, et bien autres symptômes.

C’est quoi le CBD ?

En Chine, la plantation de chanvres est domestiquée, il y a plus de 6 000 ans. Dans sa culture, on cultive notamment la fleur de cbd ou la fleur de cannabis CBD. Aujourd’hui, la production de chanvre industriel comprend 400 composés organiques et sa vente constitue un excellent progrès en raison de ses bienfaits.

Il existe deux principaux groupes de molécules ayant les propriétés bioactives dans le chanvre : ce sont les terpènes et les cannabinoïdes. Le plant de chanvre ou le chanvre industriel constitue de nombreuses variantes de cannabinoïdes : le CBG fait partie des plus appréciés. Ils se différencient par leur structure chimique et les avantages qu’ils offrent. La substance cannabinoïde est reconnue pour ses effets bénéfiques comme ayant de nombreux soins thérapeutiques.

Il est aussi pris comme complément alimentaire au quotidien pour optimiser l’homéostasie. Donc cette variante de cannabinoïdes est avantageuse pour le bien-être général de notre corps. On utilise surtout la résine de CBD pour lutter contre certaines maladies.

Comment fonctionne le phytocannabinoïde bicyclique ?

Ce type de cannabinoïdes joue le rôle de catalyseur au sein de notre organisme. Il favorise la réponse naturelle en cas de douleur, mais aussi en cas d’angoisses et d’anxiété. Il faut bien noter que cette substance cannabinoïde ne supprime pas totalement la douleur et l’anxiété, mais il sensibilise le système nerveux afin de minimiser l’impact de l’un et de l’autre.

Pour cela, il envoie des signaux qui, en substance, avisent l’organisme de ne pas s’en inquiéter et de continuer à ses bons sens. Cette substance est plus opérante, car elle permet de prolonger les propres défenses naturelles de notre système nerveux. Si les cannabinoïdes présentent un effet sur notre organisme, c’est parce que le corps humain dispose des récepteurs appropriés.

Les « récepteurs CB1 » (sont présents dans le cerveau et le système nerveux central) et « CB2 » (s’installent dans les organes et dans les cellules rattachées au fonctionnement du système immunitaire). La substance cannabinoïde interagit avec d’autres récepteurs de l’organisme, ce qui consolide ses propriétés médicinales.

Cannabidiol et THC : quelles différences ?

Le cannabis est un produit complexe, formé de plusieurs centaines de molécules. La plus célèbre reste toutefois le tétrahydrocannabinol, c’est la substance active connue pour ses effets psychotropes. La substance psychotrope contribue à transformer l’état de conscience du consommateur, en le rendant « high » ou en le faisant « planer ». Donc, lorsque l’on parle de consommation de la marijuana, on fait alors référence à un produit riche en substance psychotrope.

Il ne faut donc pas confondre ces deux éléments. Bien que le cannabinoïde possède aussi un effet sédatif, il agit en limitant certaines propriétés, comme étant un calmant le système nerveux. Un certain taux de CBD permet de retarder les effets de la substance psychotrope et de les augmenter, mais en limitant les risques de « bad trip » (stress et anxiété qui sont parfois provoqués par la prise de substance psychotrope). En d’autres termes, la substance cannabinoïde ne possède pas d’effets psychotropes.

On peut donc déduire que la différence entre ces deux substances ne demeure pas uniquement dans les effets évoqués par les deux substances. Cette différence constitue aussi un trait aux conséquences sur la santé. La substance psychotrope est toujours considérée comme une drogue (même douce : thc inferieur à 0.2%) dans la plupart des pays. Il présente des effets psychoactifs, et a tendance à créer de la dépendance, et plus généralement, il risque de présenter des effets qui peuvent peser sur l’organisme. C’est tout à faire le contraire du haschisch ou la résine de CBD.

Quels sont les bienfaits du phytocannabinoïde bicyclique ?

Vous désirez faire l’achat de l’huile de CBD, mais vous ne savez pas où vous retourner ? Acheter et trouver votre formule auprès de votre cbd shop GreenOwl. Vous trouverez divers produits dans des cbd store GreenOwl ou dans le magasin de cbd à toulouse. En ce qui concerne son bienfait, la liste est exhaustive, et n’a pas fini de s’allonger. Retenez que l’achat de cette substance thérapeutique vous permet notamment de lutter contre les douleurs musculaires et neuropathiques.

Ce sont des symptômes qui sont parfois difficiles à atténuer avec les traitements classiques. Par exemple, l’huile de cbd peut ainsi procurer des miracles dans la diminution des symptômes douloureux d’origine neurologique et dans le progrès de la qualité de vie des patients atteints de fibromyalgie. Aussi, il est reconnu comme une excellente méthode de phytothérapie. Il est prouvé donc que la fleur de cbd et la fleur de cannabis CBD possèdent d’incroyables vertus thérapeutiques.

Outre, le cas isolé des autres substances actives, il ne faut pas oublier que l’étude de cette substance thérapeutique est relativement récente. La recherche médicale continue toujours. D’après certains diagnostics, on peut entendre que les effets du CBD sur le traitement des malades pourraient apporter des solutions révolutionnaires, semblables à la découverte des antibiotiques.

Certaines études prouvent, par exemple, que les molécules présentes dans ces substances peuvent traiter certaines maladies comme les rhumatismes. Ils peuvent également aider à réduire les nécroses suite aux infarctus. D’autres études pensent même, que ces substances peuvent s’attaquer aux cellules cancéreuses, d’autant plus efficacement qu’elles sont associées. Par ailleurs, la prise de cannabis médicinal permet aussi de lutter contre la perte de sommeil. Ainsi, il élimine donc le stress et l’anxiété. Par ailleurs, il est important de contrôler un certain taux de CBD.

La prise journalière de phytocannabinoïde et le risque de dépendance

Si vous avez l’habitude de prendre une formule issue de fleur cbd tous les jours, le fait d’arrêter brusquement pourra, dans certains cas, engendrer un manque. Attention, il ne s’agit pas ici d’un manque semblable à celui présenté par la nicotine ou la marijuana, qui présente des effets très addictifs.

Pour éviter d’attacher trop d’importance aux effets du CBD, on vous conseille de varier sa prise. Par exemple, variez votre prise entre midi et soir avant et après de manger. Aussi, ayez une utilisation ponctuelle et pensez ne pas y prendre pendant des jours, voire des semaines. Vous partez en vacances ? Laissez votre cigarette électronique et votre flacon de e-liquide chez vous ! Toutefois, si vous êtes adepte du chanvre, sachez que la prise journalière d’une substance à base de fleur cbd peut vous aider à combattre cette addiction ! Toutefois, la prise d’un thc inferieur à 0.2% est acceptable.

Devenir dépendant au phytocannabinoïde, est-ce possible ?

Pour déterminer cette certaine dépendance, vous devez comprendre son mode d’action sur le corps. Notez que cette substance thérapeutique n’est pas un psychotrope, c’est-à-dire, elle n’agit pas sur le système nerveux. Elle n’est donc pas une substance psychoactive. Outre, elle n’interagit pas sur les récepteurs à cannabinoïdes qui se trouvent dans votre corps, mais plutôt avec d’autres récepteurs.

Ainsi, sa mission consiste à activer des récepteurs à adénosine et délivrer de la sérotonine. Cela entraîne un effet anesthésique et anxiolytique. Elle ne présente pas un effet d’euphorie comme on le rencontre avec la prise de substance psychotrope ! Il faut également noter qu’il n’est pas possible de consommer cette substance à grande quantité. Donc, il n’y aura aucun effet de sentiment de « planer » ou un état d’être « défoncé » ! Et même qu’en cas de forte consommation de cannabinoïde, les récepteurs se surchargent rapidement… Et la substance n’agit plus ! Il est donc confirmé qu’elle ne présente aucune addiction comparée au véritable addictif comme la substance psychotrope. LE cannabidiol aide également les sportifs dans leur récupération musculaire.

Ces articles pourraient vous intéresser