Le CBD ou cannabidiol est-il addictif ?

Addiction au cbd

Très souvent, on a tendance à confondre le terme cannabis, THC et cannabidiol. Le CBD se différencie par ses bienfaits et ses avantages. Le CBD est l’une des substances actives les plus utilisées en termes de cannabinoïdes. C’est le plus sollicité : utilisé pour tempérer douleurs, angoisses, inflammations, et bien d’autres symptômes.

Qu’est-ce-que le CBD ?

En Chine, la plantation de chanvre est domestiquée depuis plus de 6 000 ans. On cultive notamment la fleur de cbd ou la fleur de cannabis CBD. Aujourd’hui, la production de chanvre industriel comprend 400 composés organiques et sa vente constitue un excellent progrès en raison de ses effets. Il existe deux principaux groupes de molécules ayant les propriétés bioactives dans le chanvre : ce sont les terpènes et les cannabinoïdes.

Le plant de chanvre ou chanvre industriel est constitué de nombreuses variantes de cannabinoïdes: le CBD fait partie des plus appréciés. Il se différencie par sa structure chimique et les avantages qu’il offre. Le CBD est reconnu pour ses effets bénéfiques et ses diverses propriétés. Il est aussi pris comme complément alimentaire au quotidien pour optimiser l’homéostasie. Donc cette variante de cannabinoïdes peut être avantageuse pour le bien-être général de notre corps.

Comment fonctionne le phytocannabinoïde bicyclique ?

Ce type de cannabinoïdes joue le rôle de catalyseur au sein de notre organisme. Il favorise la réponse naturelle en cas de douleur, mais aussi en cas d’angoisses et d’anxiété. Il faut bien noter que cette substance cannabinoïde ne supprime pas totalement la douleur et l’anxiété, mais il sensibilise le système nerveux afin de minimiser l’impact de l’un et de l’autre. Pour cela, il envoie des signaux qui, en substance, avisent l’organisme de ne pas s’en inquiéter et de continuer à ses bons sens.

Les récepteurs CB1 et CB2, ciblés par le CBD

Cette substance est plus opérante, car elle permet de prolonger les propres défenses naturelles de notre système nerveux. Si les cannabinoïdes présentent un effet sur notre organisme, c’est parce que le corps humain dispose des récepteurs appropriés. Les « récepteurs CB1 » (sont présents dans le cerveau et le système nerveux central) et « CB2 » (s’installent dans les organes et dans les cellules rattachées au fonctionnement du système immunitaire). La substance interagit avec d’autres récepteurs de l’organisme, ce qui consolide ses propriétés. Mais à quel point ? Certains, comme le THC, peuvent supposer l’accoutumance. Qu’en est-il du CBD ?

Cannabidiol et THC : quelles différences ?

Le cannabis est formé de plusieurs centaines de molécules. La plus célèbre reste toutefois le tétrahydrocannabinol, la substance active connue pour ses effets psychotropes. La substance psychotrope contribue à transformer l’état de conscience du consommateur, en le rendant « high » ou en le faisant « planer ». Donc, lorsque l’on parle de consommation de la marijuana, on fait alors référence à un produit riche en substance psychotrope. Il ne faut donc pas confondre ces deux éléments. Bien que le cannabinoïde possède aussi un effet sédatif, il agit en calmant le système nerveux.

Le CBD n’est pas psychoactif et ne joue pas sur le système de récompense

Un certain taux de CBD permet de retarder les effets de la substance psychotrope et de les augmenter, mais en limitant les risques de « bad trip » (stress et anxiété qui sont parfois provoqués par la prise de substance psychotrope). En d’autres termes, la substance cannabinoïde CBD ne possède pas d’effets psychotropes. 

On peut donc déduire que la différence entre les deux ne demeure pas uniquement dans les effets évoqués. De fait, il ne joue pas sur le système de récompense, présent dans le cerveau. Ce dernier est généralement activé après euphorie, notamment chez les personnes addictes. De fait, il semblerait que la non-toxicité du CBD ait un impact positif sur l’absence d’accoutumance.

Quels sont les bienfaits supposés du CBD ?

Vous désirez faire l’achat de l’huile de CBD, mais vous ne savez pas où vous tourner ? Achetez et trouvez votre formule auprès de votre CBD shop GreenOwl. Vous trouverez divers produits dans les CBD Shop GreenOwl ou dans la boutique de CBD à Toulouse. En ce qui concerne les actions du CBD, la liste n’est pas exhaustive, et n’a pas fini de s’allonger.

Retenez que l’achat de CBD vous permet notamment d’apaiser certaines douleurs musculaires et neuropathiques. Ce sont des symptômes qui sont parfois difficiles à atténuer avec les traitements classiques. Par exemple, l’huile de CBD pourrait ainsi aider à soulager les douleurs neurologiques, à améliorer la qualité de vie de certaines maladies (Parkinson, Fibromyalgie, Sclérose en plaques). Les actions du chanvre sur la santé seraient nombreuses, mais beaucoup sont encore méconnues.

Le CBD aiderait à lutter contre les addictions

Outre des actions sur les mécanismes liés au stress et à l’anxiété, le CBD peut donc favoriser le bien être, le cannabidiol disposerait d’actions intéressantes, notamment contre les addictions. Certaines études ont démontré l’impact du chanvre sur la consommation de nicotine notamment. En effet, sur un panel de 24 personnes divisé en deux groupes, un premier groupe a reçu un placebo et le second, une dose de CBD par vaporisation.

Après une semaine d’analyse, il a été dénoté une chute de l’ordre de 40% de la consommation de cigarette chez les sujets ayant reçu du CBD.Pour autant les études sur le sujet sont trop minimes et n’ont pas été assez poussées afin de confirmer ou non, le véritable rôle du cannabidiol sur la question de l’accoutumance. Ses actions sur la santé semblent toutefois intéresser de plus en plus de chercheurs qui ont décidé de mener à bien de nouvelles études, afin d’apporter réponses à de nombreuses questions.

etre accroc au cbd

Le cannabidiol CBD et l’addiction à l’alcool

Mais plus que la prise d’une cigarette, le CBD pourrait également agir sur l’alcoolisme et la surconsommation d’alcool, bien qu’il ne s’agisse en aucun cas d’un traitement classique. Une étude pré-clinique a ainsi démontré qu’en injectant du CBD dans des rats, le cannabidiol renforçait la stéatose hépatique, le mécanisme de renouvellement des cellules. De même, en 2019, une nouvelle étude a démontré que le CBD contribuerait à réduire la consommation d’alcool et surtout, à prévenir les rechutes et donc les risques liés à l’accoutumance aggravée.

Réduire la prise de THC grâce au CBD

Plusieurs études ont tenté de démontrer que la prise de CBD, par voie sublinguale (grâce à une huile CBD), vaporisation ou cigarette électronique (mais surtout pas par combustion, qui permet de mélanger tabac et THC) aidait à réduire la dépendance au THC. En effet, par 400 et 800mg, il a été prouvé que le CBD permettrait de réduire la consommation de cannabis et dont les addictions au THC, sans pour autant que d’effets néfastes ne se fassent ressentir. La encore, la science n’en est qu’à ses balbutiements et de nouvelles recherches doivent être menées aussi bien en France qu’ailleurs, afin de démontrer une action positive des produits CBD sur la dépendance au tétrahydrocannabinol.

Comment les cannabinoïdes agissent-ils sur la dépendance ?

Si vous avez l’habitude de prendre une formule issue de fleurs CBD tous les jours, le fait d’arrêter brusquement pourra, dans certains cas, engendrer un manque. Attention, il ne s’agit pas ici d’un manque semblable à celui présenté par la nicotine ou la marijuana, qui présente des effets très addictifs. Pour éviter d’attacher trop d’importance aux effets du CBD, on vous conseille de varier sa prise. Par exemple, variez votre prise entre midi et soir avant et après manger.

Les produits CBD contiennent de faibles taux de THC

Aussi, ayez en une utilisation ponctuelle et pensez ne pas y prendre pendant des jours, voire des semaines. Vous partez en vacances ? Laissez votre cigarette électronique et votre flacon de e-liquide chez vous ! Toutefois, si vous êtes adepte du chanvre, sachez que la prise journalière d’une substance à base de fleur cannabidiol peut vous aider à combattre cette addiction. Cependant, la prise d’une fleur avec un taux de THC inférieur à 0.2% est acceptable car la présence de THC est minime.

Devenir dépendant au CBD, est-ce possible ?

Le CBD ne suppose aucune euphorie et n’est donc aucunement capable de rendre accroc une personne. En revanche, attention à ne pas surconsommer. En effet, si vous ne ressentirez aucune sensation planante, la prise en trop grosse quantité suppose l’apparition d’effets indésirables, comme des nausées ou encore des diarrhées.

Son inaction sur l’accoutumance semble d’ailleurs être la raison pour laquelle la consommation de CBD est autorisée sur le territoire. Le risque de dépendance est quasi-nul de même que les effets indésirables sur la santé, laissant ainsi entendre que de nouvelles perspectives sont envisageables notamment d’un point de vue cannabis médical. Une question au sujet d’un produit en vente ou sur l’action du chanvre sur l’organisme ? N’hésitez pas à contacter notre service client.