Cannabis thérapeutique : la France en période de test

La France teste le cannabis médical Crédit Photo : Elsa Olofsson Unsplash

En mars 2021, la France a débuté un programme pilote destiné à tester l’utilité du cannabis thérapeutique sur 3 000 patients pendant 2 ans.

Qu’est-ce que le cannabis thérapeutique ?

En France, le chanvre est utilisé de multiples façons : fleurs, résines, huiles ou tisanes sont de bons exemples. Mais ces produits ne sont pas destinés à un usage médical. Le cannabis thérapeutique est prescrit par des professionnels : médecins ou pharmaciens. Avant que le cannabis ne soit utilisé comme méthode médicale en France, il faut que les essais montrent des preuves d’efficacité. Il s’agit d’un ensemble de molécules issues de la plante de chanvre qui montrent leur utilité sur l’organisme quand ils sont utilisés à des fins médicales. 

La France autorise la commercialisation du CBD mais les produits à base de cette molécule ne sont pas des médicaments. Green Owl tient à préciser que ses produits ne sont pas vendus à de fins de traitement. Il est conseiller de demander un avis du médecin avant d’utiliser les produits à base de cannabinoïde. 

 

Crédit photo : Sharon Mccutcheon Unsplash
Le cannabis médical est prescrit et délivré par le personnel médical : médecins, pharmaciens

 

En quoi consiste ce programme ?  

Le 26 mars 2021, Olivier Véran, Ministre de la Santé, s’est rendu pour à Clermont-Ferrand pour officialiser l’ouverture du programme de test du cannabis thérapeutique en France. A cette occasion, la première ordonnance du programme a été délivrée. Le projet était en réflexion depuis 2018 mais a été plusieurs fois suspendu à cause de la pandémie de Covid-19. En France, ce programme était très attendu alors que la loi interdit la production, la détention, l’importation ou l’emploi de cannabis.

Il s’agit d’un programme pilote mené par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament) auprès de 3 000 patients sur 2 ans. Le but ? Expérimenter l’utilisation du cannabis médical ou “thérapeutique” auprès de patients souffrant de maladies graves comme l’épilepsie sévère, les douleurs neuropathiques, la sclérose en plaques etc… 

Les médecins qui délivrent les prescriptions seront volontaires et regroupés dans 200 structures et établissements hospitaliers. Les produits à base de cannabis seront délivrés par des pharmaciens. Tous sont formés par l’ANSM.

 

Quels sont les objectifs de cette expérimentation ?

Ce programme est un défi organisé par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), qui a donné une autorisation spécifique et très encadrée par la loi française, quand on sait que sur le territoire la production, détention, importation et l’emploi du cannabis sont interdits.

L’objectif de ce programme est de déstigmatiser l’utilisation du cannabis et de tester l’efficacité du cannabis médical. Ce programme va permettre de déterminer la réelle utilité du cannabis thérapeutique et de recueillir des données sûres. 

Il y a 5 indications thérapeutiques pour les patients, parmi elles les douleurs neuropathiques et l’épilepsie sévère :

  • douleurs neuropathiques
  • épilepsies sévères ;
  • certains symptômes réfractaires en oncologie (en lien avec le cancer ou ses traitements) ;
  • situations palliatives ;
  • sclérose en plaques ou autres pathologies du système nerveux central.

Les fleurs ne pourront en aucun cas être prescrites pour fumer. Seules les utilisations par voie orale (huile et gélules) et l’inhalation par vaporisation seront acceptées. Trois  types de fleurs séchées seront administrées : l’une à dominante THC (tétrahydrocannabinol), une autre à dominance CBD (cannabidiol), et la dernière sera équilibrée en dosage THC et CBD. Elles seront livrées en France par des fabricants et des fournisseurs pharmaceutiques. Ainsi, l’ANSM a sélectionné le fabricant Aurora Nordic et le fournisseur Ethypharm, ces deux entités formeront un duo de fournisseurs pendant toute la durée du programme.  Treize experts seront en charge de suivre le déroulé de ce programme et de veiller au bon respect du cadre de l’opération.

 

Crédit photo : Elsa Olofsson Unsplash
L’objectif de ce programme est de déstigmatiser l’utilisation du cannabis et de tester l’efficacité du cannabis médical.

 

Ce programme est un moyen de déstigmatiser le cannabis et son utilisation thérapeutique. Bon nombre de nos voisins européens autorisent déjà l’utilisation du cannabis à des fins médicales, comme l’Espagne. Selon Panoxia, la France pourrait prendre en charge environ 700 000 patients si l’usage du cannabis thérapeutique devient légal.