Le CBD et l’endométriose

CBD | endométriose et règles douloureuses

Quel est le rapport entre CBD et endométriose ?

Les vertus du cannabis sont connues depuis des milliers d’années. En effet, nos ancêtres l’utilisaient déjà lors de l’apparition de divers maux et maladies. Son exploitation s’est encore multipliée au fil des années. La preuve, on le trouve à l’heure actuelle dans la composition de grands nombres de médicaments et produits dérivés. Ainsi, les propriétés bénéfiques des cannabinoïdes et des terpènes ne sont plus à prouver, que ce soit pour atténuer les symptômes causés par certaines maladies ou pour faire baisser les éventuels effets négatifs des traitements et d’autres approches médicamenteuses. De nombreuses études concernant l’utilisation du cannabis et de ses dérivés dans le traitement de l’endométriose tendent à démontrer que les principes actifs de cette plante, notamment le CBD, pourraient apaiser les douleurs et les symptômes liés à l’endométriose en alternative aux traitements médicamenteux : Antalgiques et alternatives thérapeutiques non médicamenteuses pluridisciplinaires, RPC Endométriose CNGOF-HAS.

Est-ce que le CBD aide pour les règles douloureuses ?

L’endométriose c’est quoi ?

Avant de parler du rôle du Cannabidiol dans l’endométriose, il serait plus judicieux de parler d’abord de l’endométriose dans le cas où vous n’y verriez pas clair. À titre de rappel, les femmes perdent chaque mois dans le cadre de leurs menstruations du tissu endométrial, le tissu qui tapisse la paroi de l’utérus et qui est destiné à accueillir une embryon en cas de fécondation. L’endométriose est donc la maladie qui concerne cette partie du corps des femmes. Elle se caractérise par une croissance excessive de l’endomètre en dehors de la zone où il est censé se développer, notamment dans les intestins, les ovaires ou encore les trompes de Fallope. Elle se manifeste parfois sous la forme de kystes, notamment dans les ovaires provoquant des douleurs souvent très handicapantes durant les menstruations et d’autres symptômes difficilement supportables.

Les causes de l’endométriose

Bien que les causes exactes de cette maladie restent difficile à cerner pour les scientifiques, du moins jusqu’à maintenant, ces symptômes sont souvent caractérisés par une douleur presque insupportable sur le bas du nombril et parfois aux alentours de l’abdomen lorsque la situation devient grave. En effet, des courbatures et des douleurs sévères peuvent également se faire ressentir. Toutefois, certaines études ont démontré que la principale cause de ce trouble est liée à un facteur génétique, s’il ne s’agit pas d’une contamination environnementale, notamment due aux dioxines. Pour votre information, les dioxines ne sont autres que des substances toxiques issues de divers processus industriels à savoir : l’incinération des ordures et le blanchiment de papier. 

Comment soulager l’endométriose et les règles douloureuses

Dans la majorité des cas, ce trouble, cause de stérilité pour de nombreuses femmes, est traité avec des traitements hormonaux ou parfois une intervention chirurgicale avec des résultats souvent aléatoires. Toutefois, la recherche scientifique tend à démontrer une relation entre l’endométriose et le système endocannabinoïde. On parle ici des cannabinoïdes produits par le corps lui-même. Cette substance peut parfois affecter le bon fonctionnement du corps des femmes en jouant sur l’humeurs, les douleurs, la sensation de stress ou d’anxiété et bien d’autres encore. Un déséquilibre du système endocannabinoïde pourrait donc être une des causes de l’endométriose. C’est pour cela que plusieurs approches utilisent le CBD, un phytocannabinoïde produit par le chanvre, et particulièrement la consommation de CBD sous forme d’huile ou directement la fleur CBD pour soulager les symptômes de ce type de maladie. Toutefois, il est important de préciser que le cannabis ou le CBD NE SOIGNE PAS l’Endométriose. Il vise plutôt à atténuer les douleurs de par ses propriétés. Il aiderait également à calmer les nausées, améliorer l’humeur et les autres troubles annexes. Dans tous les cas, si vous souffrez d’endométriose ou que vos douleurs menstruelles sont difficiles à supporter, il est préférable de demander conseil à votre médecin avant d’envisager la prise de CBD pour vous soulager. Il vous connait et connait la maladie, il saura vous éclairez sur les différentes options thérapeutiques.

Les traitements de la maladie étant lourds et souvent liés à des effets secondaires (chirurgie invasive, prise d’antalgiques puissants), le cannabis thérapeutique devient une alternative pour de nombreuses femmes. En effet, celui-ci s’avère efficace pour atténuer les douleurs chroniques et permet de grandement améliorer la qualité de vie pendant la période difficile des règles. Pour bénéficier des propriétés antalgiques et apaisantes du CBD, vous pouvez consommer quelques gouttes d’huile CBD ou bien incorporer des fleurs de chanvre dans votre alimentation par des infusion par exemple. A vous de faire des essais pour déterminer quelle mode de consommation de CBD vous convient le mieux et surtout quel est le dosage qui vous soulage le mieux.

infusion CBD

 

Qu’est-ce qu’une fleur de cannabidiol ?

Vous êtes tentée par l’utilisation du CBD pour soulager vos maux mais vous vous posez des questions quand à sa légalité et sa provenance ? Nous allons tenter de répondre à vos interrogations dans les paragraphes qui suivent.

La législation sur la fleur de CBD

À l’heure où la question sur la législation du cannabidiol est plus que jamais d’actualité, son dérivé, notamment la fameuse fleur de CBD fait aussi l’objet de nombreux débats. Légale en Europe et encore en France, cette dernière est réputée pour avoir des effets bénéfiques sur la santé. Aussi connue sous le nom de fleur de chanvre, cette plante a commence à se démocratiser dans plusieurs pays étrangers également. Si vous voyez une plante dioïque avec des plantes mâles en formes de clochettes et des femelles avec des sommités florales denses appelées des têtes, c’est le chènevis. Toutefois, il se peut que vous croisiez d’autres types de fleurs sur la même plante. Dans un cas particulier, c’est ce qu’on appelle le chènevis monoïque.

La production de fleurs de chanvre

Les producteurs des dérivés de produits à base de chanvre industriel s’intéressent davantage aux plantes femelles du chanvre qu’aux mâles. En effet, ces derniers étant proscrits, ils ne sont pas cultivés et exploités. C’est justement en utilisant les graines des plantes femelles que les producteurs peuvent éviter la pollinisation des fleurs qui sont censées donner des graines au lieu des têtes. Ce sont les plantes femelles qui procurent un meilleur goût et qui produisent par conséquent plus de résine de CBD, notamment le kief. Quant aux autres terpènes et molécules, ils procurent la qualité aromatique à la plante à condition qu’on les mette à l’abri des insectes nuisibles.

La fleur CBD

Mais les fleurs de cannabidiol possèdent également une distinction d’un principe actif, car ce ne sont pas toutes les têtes femelles de chènevis qui sont des fleurs de CBD. En effet, cette appellation concerne uniquement les fleurs issues de certaines variétés botaniques. Leur particularité se trouve donc sur la proportion importante de cannabidiol ainsi que la quantité infime, voire nulle de THC. En ce qui concerne la consommation de cette fleur, il est possible de les vaporiser en s’aidant des appareils spécifiques, notamment de vaporisateurs. Ce mode de consommation permet de conserver les saveurs végétales de la plante pour un résultat plus optimal et une expérience plus agréable. Mais il est également possible de le consommer en infusion, qui est d’ailleurs le mode de consommation le plus conseillé. Pour cela, il suffit de mélanger la fleur dans de l’eau chaude. Se préparant comme une tisane, elle est idéalement mélangée avec un corps gras comme du lait, du lait de coco, du lait de soja, ou encore du miel car l’ensemble des molécules actives dont les cannabinoïdes présent dans la fleur sont liposolubles. En l’absence de corps gras dans votre infusion, vous ne bénéficiez pas de tous les bienfaits du chanvre..

Différence entre le cannabis récréatif et le CBD ?

Le cannabis est un plante complexe, composée de multiples molécules dont les cannabinoïdes CBD et THC sont les plus connus. Le THC ou tétrahydrocannabinol est surtout connu pour ses effets psychoactifs. C’est donc lui qui est responsable du changement de l’état de conscience de ses consommateurs. Pour faire simple, c’est le THC qui déclenche l’effet « high » et l’effet planant que ressent le consommateur de cannabis récréatif. À ne pas confondre avec le CBD, ou cannabidiol qui ne provoque pas les mêmes effets que le THC. Il semble justement qu’il est possible de l’utiliser pour contrecarrer les effets indésirables du THC. À une certaine dose, il permet de ralentir les effets du THC, voire parfois de les décupler tout en freinant les risques de « bad trip », plus précisément l’angoisse et l’anxiété parfois causées par la consommation du THC. A la différence du THC, le CBD n’a pas d’effets psychotropes, il ne rend pas les consommateurs « stone » et favorise la détente et la relaxation. 

Les bienfaits du CBD

Après avoir élucidé les différences entre ces deux molécules actives du cannabis, vous pourrez vous-même déduire que la différence entre les deux ne se trouve pas uniquement dans leurs effets produits. En effet, cette différence réside également sur leurs conséquences sur la santé. Le THC de par ses effets psychotropes est toujours considéré comme drogue, et donc totalement illégal sur le territoire français. Même s’il n’est qu’une drogue douce, ses effets psychoactifs ont tendance à créer une dépendance et bien sûr risquent de peser sur l’organisme. Ce qui n’est pas le cas du cannabidiol reconnu pour ses vertus bénéfiques et calmantes, ses propriétés antalgiques et anti-inflammatoires, ou encore pour son potentiel thérapeutique pour lutter contre la dépression et l’anxiété. Ainsi, l’effet du CBD pourrait contribuer à calmer les symptômes liés à l’endométriose, aux règles douloureuses mais également ceux de l’épilepsie ou encore de la sclérose en plaques. La recherche médicale ne fait qu’entrevoir les immenses possibilités qu’offre le cannabidiol dans le cadre de traitements, l’exploration médicale des vertus du chanvre n’en est qu’à ses début et les les scientifiques continuent d’étudier la plante pour découvrir toutes les applications possibles de ses bienfaits. Toutefois, la règlementation reste ferme sur la commercialisation de cet actif. En effet, le taux de THC dans ces produits est limité à 0,2 % en France. De plus, il est interdit de vanter les effets thérapeutiques de celui-ci. De ce fait, dans l’Hexagone et dans plusieurs autres pays européens, ce produit ne peut remplacer un médicament: il est destiné à être utilisé comme complément alimentaire.