CBD VS CBG : quelles différences ?

Le CBD et le CBG sont alliés

La plante de cannabis contient plus de 100 molécules qui agissent différemment sur l’organisme. Les cannabinoïdes les plus connus sont sans surprise le CBD (cannabidiol) et le THC (tétrahydrocannabinol), mais qu’en est-il du reste ? 

Le CBD n’est pas le seul cannabinoïde aux effets non psychotropes : le CBG (cannabigerol) est lui aussi un acteur majeur de la plante de chanvre. Ce n’est que récemment que les chercheurs ont commencé à s’intéresser réellement aux bienfaits du CBG, même si la molécule fut isolée pour la première fois en 1964. Un cannabinoïde longtemps resté dans l’ombre de son cousin le CBD, alors même qu’il peut tout aussi bien agir sur le bien-être mental et physique des consommateurs. D’utilité égale à celle du CBD, voyons plus en détails les différences et les complémentarités de ces deux cannabinoïdes. 

 

Le CBG ou cannabigerol

La molécule-mère du chanvre

Moins connu que le CBD, le CBG est un cannabinoïde isolé de la plante de cannabis. Il est même le premier à s’y développer. Le CBG est considéré par les chercheurs comme étant la “molécule-mère” des autres cannabinoïdes. Pourtant, cet élément non-psychotrope n’est disponible qu’en très petite quantité lors de la récolte de la plante. On vous explique pourquoi.

Un cannabinoïde qui se fait rare

Quand un plant de cannabis pousse, des cannabinoïdes y grandissent sous forme acide. Le CBG y est le premier à se développer : il est alors nommé CBGa (« A » pour Acide). Lorsque la plante grandit, le CBGa se fait plus rare car il laisse place à d’autres molécules comme le THCa ou le CBDa, c’est pour cela qu’il est considéré comme la molécule mère du cannabis. A maturité, la plante est passée au procédé de décarboxylation. Cette technique vise à sécher les feuilles de cannabis et à faire disparaître la forme acide des molécules. Ainsi, le CBGa devient CBG. Pour faire simple, après la récolte et le séchage des plantes, les acides cannabinoïdes disparaissent pour laisser place aux molécules que nous connaissons : le THCa devient THC, le CBDa devient CBD et le CBGa devient CBG. A maturité, le CBG représente environ 1% du plant de chanvre, ce qui explique sa rareté.

Les effets du CBG

Quand il est consommé, le CBG agit sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde (SEC), c’est-à-dire qu’il offre des effets euphoriques et anticonvulsifs d’une part et anti-inflammatoires d’autre part. Acteur du bien-être chez le consommateur, le CBG est tout aussi efficace que son voisin  le CBD. 

Le CBG peut soigner plusieurs maux et agit sur :

  • le traitement des douleurs au quotidien, agit comme un analgésique
  • les inflammations : comme dit ci-dessus, le CBG est un anti-inflammatoire
  • les glaucomes
  • l’appétit, tout comme le CBD
Tout comme le CBD, le CBG aide à l'amélioration des maux au quotidien
Tout comme le CBD, le CBG aide à l’amélioration des maux au quotidien

Le CBD ou cannabidiol

Le plus connu des cannabinoïdes

Utilisé de diverses manières depuis quelques années, décliné sous forme d’huiles, de cosmétiques ou encore de tisanes, le CBD est le second cannabinoïde le plus présent dans la plante de chanvre après décarboxylation (le premier étant le THC). Le CBD agit sur le système endocannabinoïde, c’est-à- dire sur le réseau neurotransmetteur responsable de leur régulation. A l’inverse du THC, le CBD est non psychotrope, c’est-à-dire qu’il n’a aucun effet psychoactif pouvant changer le comportement d’un individu.

Les effets du CBD sur l’organisme

Légale en France, cette molécule est une solution naturelle à plusieurs maux du quotidien. En effet, le CBD a des effets bénéfiques sur les inflammations, les nausées, l’anxiété. Le CBD est apprécié pour ses vertus apaisantes et déstressantes. Des bienfaits similaires à ceux du CBG.

Le CBD aide à la lutte contre :

  • les troubles anxieux
  • les sensations de nausées et/ou de vomissements
  • l’épilepsie
  • les troubles du sommeil

 

D’une utilité certaine en prise seule, le CBG et le CBD fonctionnent encore mieux combinés. Par un procédé synergique des cannabinoïdes de la plante de cannabis, on observe une complémentarité des composants, appelé “effet d’entourage”.

 

Associer le CBD et le CBG : l’effet d’entourage

Qu’est-ce que l’effet d’entourage ?

L’effet d’entourage a été mis en avant par le chercheur israélien Raphaël Méchoulam en 1998.  Il s’agit d’un procédé synergique des cannabinoïdes de la plante de cannabis qui entraîne une complémentarité des molécules et de leurs effets sur l’organisme. Ainsi, le CBD et le CBG peuvent tout à fait s’additionner. Par exemple, un consommateur souffrant de troubles anxieux peut tout à fait utiliser une huile à base de CBG le matin et compléter sa routine par une tisane au CBD le soir avant de dormir, pour l’aider à se relaxer. 

Pourquoi combiner CBD et CBG ?

En combinant le CBD et le CBG, les effets propres à chaque cannabinoïde s’additionnent pour un résultat complet sur l’organisme. Ainsi, le consommateur, en utilisant des produits à base de cannabigerol et de cannabidiol, crée un équilibre chimique et augmente ainsi les résultats. Par addition des deux, les effets thérapeutiques du CBD et du CBG vont être nombreux. Soulagement des douleurs et des maux au quotidien, le CBD et le CBG seraient-ils des meilleurs amis ?

La combinaison CBD-CBG est efficace pour multiplier les effets sur le corps
La combinaison CBD-CBG est efficace pour multiplier les effets sur le corps

 

Découvrez quelques produits à base de CBG vendus par Green Owl