Le Tétrahydrocannabinol ou THC c’est quoi ?

le THC (tétrahydrocannabinol) c'est quoi

Tout savoir sur le Tétrahydrocannabinol ou THC

Qu’est-ce que le THC ?

  • Le tétrahydrocannabinol est une molécule autrement appelé cannabinoïde contenue dans la plante de cannabis et dont la présence provoque ses principaux effets. On le retrouve stocké dans la résine qui est sécrétée par la plante. Une bonne partie de ces glandes sont localisées autour des organes reproducteurs de la plante et des fleurs.
  • Le THC n’est pas le seul cannabinoïde. Dans les fleurs de cannabis  se trouve également d’autres cannabinoïdes. Parmi ces cannabinoïdes, il y a le CBD ou cannabidiol qui est un non psychoactif.
  • Le cannabidiol agit en coopérant avec le tetrahydrocannabinol. On peut également citer la présence de cannabinoïde tels que le cannabinol, le cannabigérol, le cannabivarine et le cannabicyclol.
  • Comme l’explique le NIDA (National Institute on Drug Abuse), le tétrahydrocannabinol agit comme les cannabinoïdes produits par l’organisme dans le système endoconnabinoide.
  • Pour rappel, on retrouve des récepteurs de cannabinoïdes éparpillés dans différentes parties du cerveau. Ces derniers sont surtout localisés dans les parties associées à la coordination, la mémoire, la réflexion, le plaisir et la perception du temps.
  • Le tétrahydrocannabinol vient ensuite se lier avec ces récepteurs et les active. C’est ainsi que le THC affecte le corps, on arrive plus à correctement se mouvoir, penser, réfléchir et se souvenir.
  • La teneur en THC dans les plantes n’est pas la même. La concentration dépend du talent du cultivateur et de la méthode de culture. Si la teneur est inférieure à 0,2 %, il est question de chanvre.
  • En France, la culture du chanvre est autorisée par la loi. On produit du chanvre industriel qui est utilisé dans différents secteurs comme la santé, l’agro-alimentaire, le textile, le bâtiment, le cosmétique, etc. Si la teneur en THC est de 10 et 30 %, il s’agit de Marijuana.
  • Avec cette teneur, la culture de la Marijuana est illégale sur le territoire français. Il existe des plantes dont la teneur peut aller de 70 à 90 %. Il est à noter que plus la teneur est faible, plus il faut consommer pour ressentir les effets.

Historique

  • Cela fait plus de 3 000 ans que le cannabis est consommé par l’homme. Il a surtout été question de consommation à des fins rituelles. Il peut être fumé, vaporisé et parfois ingéré. Mais il faudra attendre les années 60 pour que l’on découvre la présence du tétrahydrocannabinol.
  • Cette molécule a été découverte par le Dr Raphael Mechoulam, un chimiste d’origine israélienne. Pour y arriver, il a mené ses recherches sur 5 kg de hasch qu’il s’est procuré après de la police. L’équipe du Dr Raphael Mechoulam a réussi à isoler pour la première fois de l’histoire cette molécule en 1964.
  • Aujourd’hui, il est possible d’extraire ce molécule de la plante de cannabis ou de la synthétiser. La synthétisation du tetrahydrocannabinol est une innovation récente qui a permis la création de médicaments à base de CBD. Parmi les rares médicaments autorisés par la loi, faits avec du THC, il y a le Sativex. Ce médicament est parfois utilisé comme traitement alternatif pour les malades de la sclérose en plaques lorsque toutes les autres options ont été explorées.

Effets et risques

  • Les effets du tétrahydrocannabinol est différent selon chaque individu. Après l’ingestion, les effets peuvent apparaitre dès 10 minutes chez certains et à partir de 1 h chez d’autres. Pour ce qui est de la durée des effets du THC, elle tourne autour de deux heures. La méthode de consommation peut affecter le temps d’action et la durée. Les effets sont plus rapides si on consomme le produit en fumée plutôt qu’en infusion ou dans un gâteau par exemple.
  • Les effets de cette molécule sont dûs à l’association avec 2 types de récepteurs dans le système endocannabinoïde : CB1 et du CB2. Le CB1 est présent dans les cellules du cerveau tandis que le CB2 est dans les cellules immunitaires. En s’attaquant aux cellules du cerveau via le CB1, le THC a accès au système limbique responsable des émotions, à l’hippocampe associé à la mémoire et le thalamus qui joue un grand rôle dans la perception sensorielle.
  • La liste des effets du tetrahydrocannabinol est longue, ce qui a rendu la plante très populaire. Avant de consommer de la marijuana ou autres, il convient de connaitre ses effets. Cette molécule peut avoir des effets bénéfiques pour le consommateur. En effet, il permet au corps de se relaxer et de se soulager de la douleur. Cela est dû au fait que certains autres cannabinoïdes peuvent moduler et réduire ses effets négatifs.
  • Il y a aussi les effets psychotropes propres à ce type de substances et dont l’un des plus connus est l’euphorie.
  • On devient euphorique, car le THC stimule le cerveau pour qu’il relâche de la dopamine. Quelques cannabinoïdes de cette drogue possèdent des vertus anti-inflammatoires dont l’efficacité est scientifiquement prouvée. Cela permet au consommateur de ne pas ressentir la douleur ou du moins de la réduire à la manière d’un antidouleur.
  • Mais la consommation de produit avec du THC en teneur élevée n’est pas sans risque. C’est d’ailleurs pour cela que ces substances sont considérées comme illégales. Selon le NIDA, une forte consommation peut affecter la santé mentale. Chez certaines personnes, cela peut causer une rechute de symptômes schizophréniques.
  • On peut aussi citer parmi les effets négatifs le déclenchement de l’anxiété et de la tachycardie. Des pertes de mémoire à court terme sont à prévoir. Le THC cause aussi des troubles de la mémoire à cause des interférences aux informations traitées par l’hippocampe. Il faut savoir que c’est cette partie du cerveau qui est responsable de la formation de nouveaux souvenirs.

Différence entre le THC et le CBD

  • Le mode d’action des 2 molécules est totalement différent. Le tétrahydrocannabinol rejoint des récepteurs qui se trouvent dans le cerveau. Ainsi, en consommant une drogue riche de cette molécule, on perd le contrôle de son corps. L’effet du CBD est contraire, car ces molécules vont se lier à des récepteurs non pas dans le cerveau, mais dans le corps. Ainsi, quand on utilise ces molécules sous forme d’huile de CBD par exemple, son effet est ciblé et voulu.
  • Même si la résine de la plante de cannabis est composée de CBD et de THC, chacun à ses propriétés spécifiques. En effet, le CBD n’est en aucun cas de semblable au tétrahydrocannabinol car il n’a pas d’effets psychotropes. Au contraire, cette molécule possède des vertus bénéfiques utiles au corps. Ainsi, l’effet du CBD permet de contrer les effets négatifs de tétrahydrocannabinol.
  • L’action du tétrahydrocannabinol est limitée par cette molécule capable de calmer le système nerveux. Ainsi, pour limiter l’angoisse et l’anxiété générées par la consommation de drogue, on peut utiliser une fleur de CBD ou une huile de CBD.
  • La grande utilité de cette molécule amène à un autre de leurs différences à connaître : « le CBD légal ». Des études ont prouvé que cette molécule n’est pas toxique et ne rend pas le consommateur dépendant. De ce fait, elle n’est pas soumise à une réglementation stricte et sa vente est autorisée. Mais attention, il ne faut pas prendre cette molécule pour ce qu’elle n’est pas.
  • La fleur de CBD possède certes de nombreuses propriétés et effets positifs (lutte contre la dépression), mais elle est loin d’être un médicament. Tout au plus, on peut la considérer comme étant un complément alimentaire. Les recherches sur cette molécule sont toujours en cours et commencent à explorer ses perspectives d’utilisation immenses.
  • Attention, en fonction de votre consommation le CBD peut avoir des effets secondaires.